Stopper les ronflements de quelqu’un : comment faire ?

Le ronflement est un problème perturbant. Que ce soit au sein d’un couple ou pour deux personnes qui dorment dans la même pièce, il dérange. Malheureusement, cela n’est pas volontaire. Le bruit émis par la personne qui ronfle inconsciemment peut aller jusqu’à 100 décibels. Il est évident que la notion de « nuisance sonore » est atteinte.

Les solutions pour dormir avec un ronfleur existent. Mais savez-vous qu’il est aussi possible de stopper, vous-même, les ronflements de votre conjoint(e) ? On va vous présenter des méthodes au cœur de cet article. Toutefois, on tient à vous prévenir d’avance : certaines sont plus ou moins complexes et lourdes à supporter.

L’astuce que tout le monde connaît…

On entre en douceur : pour couvrir les bruits d’un ronfleur, il est essentiel d’opter pour les bons petits accessoires qui sont là pour vous aider. On va bien évidemment penser aux boules quies que tout le monde connaît. Ce sont des bouchons d’oreille qui vont aider à vous endormir sans être dérangé par le bruit des ronflements. Cette méthode n’est pas véritablement efficace pour les personnes qui ont un ronflement plus ou moins fort.

Les bouchons d’oreille sont bien pratiques. Mais il faut savoir les utiliser correctement. Il s’avère que des notions d’hygiène seront particulièrement strictes afin de limiter les infections !

Certaines personnes vont se mettre à ronfler temporairement. C’est notamment le cas quand il y a un rhume ou une rhinite. Ce n’est pas grave. Il suffit d’opter pour une décongestion nasale. Le but est de dégager toutes les voies nasales afin de libérer le conduit pour qu’il n’y ait plus ces bruits désagréables pendant votre sommeil.

On rappellera également l’importance d’avoir une bonne hygiène de vie. La consommation légère ou excessive d’alcool, de tabac ou de mauvaise nourriture conduisant à un surpoids peut accentuer le ronflement. Dans ce cas, l’hygiène de vie doit être correcte et respectable.

Le dernier point à prendre en compte sera l’oreiller. Le choix d’un oreiller est essentiel. On va vous recommander l’utilisation d’un oreiller adapté pour votre sommeil. Nous avons rédigé plusieurs guides sur le blog, n’hésitez pas à jeter un œil.

Les médicaments : est-ce dangereux et fiable ?

La maladie du ronflement s’appelle la ronchopathie. Comme il existe de nombreuses personnes qui sont touchées par ce phénomène, il faut prendre en compte tous les symptômes pour trouver des solutions. Plusieurs médecins s’y sont mis.

Avant d’aller en pharmacie pour acheter les médicaments, on vous conseille de prendre un rendez-vous chez un médecin. Certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires plus ou moins importants et incompatibles avec votre santé. Il ne faut pas négliger cette étape. Souvent, on conseille à nos lecteurs de se rendre en couple chez le médecin. Le ronfleur sait qu’il ronfle, mais sait-il à quelle intensité ? Combien de temps ? Quel est le volume de ses ronflements ? Seul son ou sa conjointe pourra répondre à toutes ces questions. Le traitement sera bien plus adapté.

La première solution médicamenteuse que l’on peut trouver sera le spray qui se pulvérise dans la gorge et le nez. Généralement, on le met avant de se coucher. C’est une solution pour limiter toutes les vibrations émises par cette zone, et atténuer efficacement les ronflements.

On va également retrouver l’utilisation des bandelettes nasales. Celles-ci vont se placer à l’extérieur du nez. C’est un point important puisque les narines seront ouvertes. Le passage de l’air sera plus spacieux et la respiration ne sera pas bloquée.

La dernière solution n’est pas celle que l’on préfère, mais elle existe donc on en parle. Il y a des fabricants qui ont mis au point des bagues et des bracelets anti-ronflements. Ce sont des systèmes qui se présentent avec une impulsion électrique. Le but est d’avertir le dormeur qu’il ronfle (soit l’appareil s’active par l’intensité sonore, soit par les vibrations). Ainsi, il va se retourner (généralement se mettre sur le côté) et il va arrêter de ronfler. C’est assez radical comme méthode, mais cela marche et elle serait sans risque pour l’être humain. Encore une fois, on insiste beaucoup : la visite chez un médecin s’impose !

Les solutions naturelles : pour ou contre ?

On apprécie beaucoup les remèdes naturels à la rédaction parce qu’ils se distinguent par leur simplicité et leur facilité à mettre en place.

Bien qu’il soit possible de le faire soi-même, l’avis un professionnel de la santé ne sera pas de trop. La première solution sera d’avaler une cuillère à soupe d’huile d’olive avant de se coucher. Ce liquide va permettre aux voies respiratoires de se détendre pour bien s’assouplir.

Si vous n’aimez pas l’huile d’olive, il y a les huiles essentielles qui sont particulièrement redoutables. On aime le menthol. Il suffit d’en inhaler un peu pour ouvrir toutes les voies respiratoires. C’est également le cas pour la lavande ou encore la menthe poivrée. Par la suite, il s’agit surtout d’une histoire de goûts.

Si vous avez des personnes autour de vous qui sont disponibles pour vous effectuer un massage adéquat au niveau de la face avant de la tête, puis de vous indiquer les mouvements à réaliser pour faire de la rééducation anti-ronflement, profitez-en. C’est très efficace !

Les cas extrêmes : l’opération inévitable ?

Le suivi médical étant mis en place et les ronflements perdurent, alors vous ferez partie de ces quelques personnes qui ont besoin d’une opération. Seul le médecin est en mesure de la prescrire.

Deux « opérations » sont disponibles. On va avoir la radiofréquence qui consiste à diminuer toutes les vibrations du voile du palais avec le recours à des électrodes. Puis, vous avez l’ablation du voile du palais. Cette dernière est la véritable opération qui nécessite une chirurgie. C’est très efficace, mais c’est lourd. Dans la mesure où vous pourrez l’éviter, faites-le. Elle nécessite une hospitalisation et une anesthésie.

Les solutions ne manquent pas pour stopper les ronflements de quelqu’un. Bien que le médecin soit la meilleure personne pour vous aider, on vous conseille de bien choisir un bon oreiller à mémoire de forme ou un oreiller ergonomique pour commencer. Qui sait ? Peut-être qu’avec du bon confort pour dormir, vos ronflements cesseront…

Stopper les ronflements de quelqu’un : comment faire ?
4.1 (82.05%) 39 vote[s]