Amelie Lens 5 septembre 2018

Sommeil léger : les causes et conseils pour trouver le sommeil

Le sommeil se place au même titre que l’oxygène et la nourriture parce qu’il est indispensable au fonctionnement de l’organisme. La possibilité de dormir est offerte à tout le monde, mais chacun dispose de son propre caractère quand il s’agit de rechercher le sommeil. Il y a des personnes qui retrouvent le sommeil rapidement et ceux qui souffrent de sommeil léger.

Comment définit-on le sommeil léger ?

Le sommeil d’une personne se divise en quatre phases bien distinctes et espacées d’une durée de 1h30 à 2h. Le sommeil est dit léger quand il se situe entre la première et la troisième phase. Durant le premier cycle, le cerveau reste actif et la respiration devient plus lente et plus constante. Le cerveau entame ensuite le second cycle nommé sommeil léger durant lequel le cerveau commence à trouver le sommeil profond.

Pendant cette période, le cerveau devient facile à réveiller avec des stimulateurs sensoriels. Ce deuxième cycle est classé parmi les troubles du sommeil le plus fréquent chez un individu. Le troisième cycle correspond à un sommeil lent et profond centré sur la régénération des cellules de l’organisme. Enfin, le dernier cycle est la phase du sommeil paradoxal où le réveil est assez difficile.

Le sommeil léger et son importance

Le sommeil léger représente un véritable calvaire parce qu’on passe la nuit à se réveiller et se rendormir. Il faut souligner que cette phase occupe la majeure partie du temps de sommeil. Lors d’un sommeil profond, on peut être réveillé par des stimulations ou arrivé jusqu’au sommeil paradoxal. L’organisme va alors se détendre pour réduire l’effet des stimulations sur les yeux et le corps. On détermine le sommeil léger comme une phase de transition entre les divers cycles du sommeil.

Quelles sont les causes du sommeil léger ?

Les troubles de la deuxième phase du sommeil chez une personne proviennent de plusieurs causes. On peut noter les appareils nés de la nouvelle technologie, l’absence d’activité physique et les problèmes d’hormones. Quand on parle de nouvelle technologie, les smartphones se trouvent toujours dans la ligne de mire. Les chambres à coucher sont désormais envahies par les outils technologiques qui influencent le cerveau d’une personne.

Les troubles hormonales jouent également un rôle pour le sommeil d’un individu. L’arrivée d’un bébé est un phénomène qui touche l’habitude des jeunes mamans, voire même les hormones qu’elles sécrètent.

Le manque d’activité physique constitue l’une des causes du trouble du sommeil léger. Les études ont prouvé que les personnes atteintes du sommeil léger ne pratiquaient pas assez d’activité. Ce sont les personnes qui passent la majeure partie de leurs temps à travailler ou à ne rien faire. Cependant, les médecins recommandent la pratique d’une activité physique régulière pour améliorer la qualité du sommeil.

Comment remédier au problème de sommeil léger ?

Pour pallier le problème des personnes qui souffrent de sommeil léger, il existe quelques conseils à prendre en compte. Premièrement, il faut éviter les endroits brouillant et possédant des odeurs capables de déranger le déroulement du sommeil. On peut commencer par enlever les produits qui causent des allergies comme les parfums ou les animaux. Les bouchons d’oreilles sont des accessoires utiles qui offrent l’isolement face au monde extérieur, notamment les bruits.

Au sujet de la nourriture, on ne doit pas manger avant de partir se coucher afin de stimuler une bonne digestion. Il est important d’éteindre tous les appareils qui risquent d’éveiller le cerveau grâce à leurs lumières. Les plantes ayant tendance à dégager une grande quantité de gaz carboniques sont interdites dans une chambre à coucher. Ces plantes ont la capacité de troubler le système respiratoire et le sommeil d’un individu.

*Tousaulit est soutenu par les lecteurs. Afin de garder notre indépendance, certains liens présents dans nos comparatifs et tests sont affiliés et peuvent nous rémunérer.