Où mettre la tête de lit pour bien dormir ?

Si vous vous posez cette question, c’est certainement parce que vous avez entendu parler du « Feng Shui ». Il s’agit d’une tradition chinoise qui va apporter de nombreux conseils et préconisations pour l’agencement de la chambre à coucher et bien dormir.

Certaines traditions estiment qu’il faut dormir avec la tête du lit au Nord ou à l’Est. Cette orientation se ferait en fonction de la personne, notamment de son sexe et de sa date de naissance.

Pourquoi les chinois réagissaient-ils ainsi ? Tout simplement, parce qu’il s’agit, selon eux, de la meilleure position pour recevoir les bonnes ondes « Qi ».

En contrepartie, nous avons cherché une étude scientifique qui pourrait confirmer ces mots… il se trouve qu’il n’y en a pas ! Aucune étude n’a pu prouver les bienfaits de la position de la tête de lit sur la qualité du sommeil. En d’autres termes, on peut se poser cette question : faut-il orienter sa tête de lit comme on le veut ? Ou faut-il suivre les recommandations du « Feng Shui » ?

Le choix vous appartient : vous êtes libre d’opter pour la meilleure position qui vous conviendra pour votre sommeil.

Comment orienter son lit (et sa chambre) selon les recommandations du « Feng Shui » ?

Tout d’abord, il faut savoir que la chambre devra être bien adaptée. Le lieu où vous allez dormir devra bien répondre aux besoins de chacun. On va retrouver de la douceur, des couleurs qui apaisent et qui favorisent l’endormissement ou encore des éléments neutres. Tout est envisageable pour mettre en place un lieu qui soit propice au sommeil.

L’autre élément de décor à ne pas négliger va être la position des étagères qui se trouvent dans la pièce. Il n’est pas rare de trouver des étagères au-dessus de la tête de lit. C’est déconseillé d’après le « Feng Shui ». Jusqu’à présent, il s’agit surtout d’informations qui sont pleines de bon sens, plus qu’autre chose.

L’autre paramètre qui peut « faire sourire » quand on ne connaît pas cette tradition chinoise est l’importance des angles. On fera en sorte qu’il n’y ait aucun angle qui soit en direction du lit. Que ce soit pour des colonnes, des coins de meubles ou encore un angle formé par deux murs, ces angles ne devraient pas avoir une direction vers le lit, bien au contraire.

Le sol doit être vierge sous le lit. Les ondes « Qi » doivent pouvoir circuler aisément et sans difficulté. Il s’avère que les tiroirs de rangements ou les appareils de fitness ne devraient pas avoir leur place sous le matelas. La tradition chinoise déconseille également le matelas à même le sol, puisque ces ondes ne pourraient pas circuler comme il faut.

Le lieu de couchage ainsi que la salle de bain ne seront pas connectés. Il ne faudra pas, également, qu’il y ait la direction des pieds vers la porte de la salle de bain. Les pieds, une fois que vous êtes allongés dans le lit, ne devront pas être en direction d’une porte et encore moins, de la porte de la salle de bain.

Le miroir qui vous permet de voir et d’être vu lorsque vous êtes couchés est très mauvais selon la tradition chinoise.

Pour faciliter la libre circulation de toutes les ondes qui se trouvent dans la pièce, il est évident que la présence d’appareils électroniques n’est pas conseillée. On ne trouvera pas d’ordinateur, de tablette, ou d’une télévision dans la pièce. La chambre ne doit pas être active, cela pourrait dangereusement perturber toutes les ondes « Qi » qui se trouvent dans l’environnement. Les champs électromagnétiques sont parfaits pour déséquilibrer la bonne circulation des ondes…

Le lit doit être dégagé au sol et sur les côtés, mais également au plafond ! On n’accrochera aucun lustre sur le lit.

Pour les amateurs de vieilles maisons, il faudra masquer les poutres apparentes qui se trouvent dans la chambre. Le « Qi » serait intégralement perturbé dans sa circulation et repousserait constamment les ondes vers la personne qui dort.

La chambre des parents n’est pas la chambre des enfants. C’est un point déterminant ! En effet, selon la tradition chinoise, le « Qi » d’un adulte est totalement différent du « Qi » d’un enfant. Dans un cas comme dans l’autre, il est possible que lorsque deux « Qi » se trouvent dans la même pièce, qu’un déséquilibre se crée. Le « Qi » de l’enfant serait alors négatif et conduirait à une mauvaise expérience pour le bébé.

Malheureusement pour les enfants et les étudiants, si vous souhaitez organiser votre chambre selon les principes du « Feng Shui » il faudra faire une croix sur les chambres multi-usages. Ce sont des chambres qui vont être utilisées, aussi bien pour le bureau et la chambre à coucher. L’équilibre serait totalement déséquilibré.

Dans ce cas, il est préférable de créer deux pièces différentes. Si toutefois, en raison de l’agencement de l’environnement, cette action devient complexe, alors, vous pourrez choisir de créer une séparation digne de ce nom. On pense aux bibliothèques qui vont créer de nouveaux espaces avec des séparations qui retiendront le « Qi » dans la chambre.

Le choix du sommier va être important. On évitera à tout prix les sommiers à ressorts. Le bruit généré par ces derniers pourrait empêcher la bonne fluidité du « Qi » qui se trouve à proximité.

D’autres éléments sont présents et intéressants. On va voir le lit qui doit être appuyé efficacement contre le mur et situé le plus loin possible de la porte d’entrée. Aucun miroir ne sera présent dans la chambre s’il va refléter le lit ou la fenêtre.

Enfin, le « Feng Shui » qui signifie, traditionnellement, vent et eau, préconise une chambre bien ordonnée et rangée. Les ondes pourront parfaitement naviguer.

En suivant tous ces conseils, vous savez dorénavant comment il faudra placer la tête de lit. L’agencement d’une chambre selon les principes du Feng Shui n’est pas une étape à prendre à la légère, bien au contraire. Il en va de votre harmonie au sein de la pièce et des conditions où vous dormirez.

En harmonisant le tout, vous allez créer un univers idéal pour bien dormir, trouver le sommeil et avoir des nuits profondes et sans aucune perturbation !

Marion Therme

Marion, 32 ans, journaliste déco/maison. Diplômée d'un mastère spécialisé Journalisme à Lyon, elle a aussi étudiée la titraille dans un monastère Shaolin pendant 2 ans. Elle aime la déco, le cinéma et la raclette.