Comment dormir avec une fracture de l’humérus ?

La chirurgie de l’épaule est un acte courant. On peut se déboîter une épaule ou se faire mal dans plusieurs situations. Les douleurs liées à l’opération médicale de l’épaule sont bien là. Une fois que l’acte chirurgical est terminé, c’est le moment d’opter pour un changement dans votre quotidien. Il faut le repenser pour éviter de souffrir de trop.

Les épaules sont constamment sollicitées. Que ce soit pour porter des charges, faire la cuisine et la vaisselle ou même pour servir de soutien dans certaines positions… comme pour dormir.

Votre rôle est de trouver une méthode qui va vous permettre de bien vous adapter pour ne pas vivre un enfer au quotidien.

Nous allons vous partager quelques astuces qui vont vous permettre d’affronter cette situation et de trouver le sommeil qui s’impose.

Effectuer un traitement local sur l’épaule

Avant de dormir, il faudra réaliser tout un processus qui va vous permettre de trouver facilement le sommeil. Or nous le savons pertinemment, ce n’est pas évident. Outre les anti-inflammatoires que vous ont donnés les médecins, ce n’est pas toujours efficace immédiatement.

Les douleurs à l’épaule vont entraîner, généralement, des gonflements. Si c’est votre cas, posez une poche de glace sur la zone douloureuse, cela devrait vous aider à moins ressentir la douleur. La durée de la pose de la poche de glace ne devra pas excéder 60 minutes et doit être de 30 minutes au minimum. Il faut laisser le temps à la glace et au froid d’agir sur la zone douloureuse.

Toutefois, quelques recommandations :

  • On ne pose jamais la poche froide de glace à même la peau. Il y a un risque d’être confronté à des brûlures ou à un sentiment d’inconfort. On prendra le soin d’envelopper l’élément froid directement dans un torchon ou une serviette, relativement épaisse, pour limiter les brûlures et les irritations.
  • La durée de la pose peut être inférieure à 30 minutes, seulement et seulement si, vous ne ressentez plus aucune douleur.
  • Cette méthode de cryothérapie est très utilisée dans de nombreux domaines, notamment chez les sportifs pour aider à la cicatrisation des muscles lorsqu’ils ont réalisé des efforts.

C’est prouvé scientifiquement : il n’y a pas de crainte à avoir (en cas de doute, référez-vous à votre médecin traitant).

Pour les hommes et les femmes qui souffrent d’une épaule, mais qui n’ont pas de poche de glace, il peut être envisageable d’opter pour un sachet de fruits ou légumes coupés en petits morceaux qui auront été congelés. L’effet sera le même !

Suivre les recommandations du médecin

Les premiers jours postopératoires sont essentiels. Ce sont eux qui vont vous mettre sur la bonne voie. Il est impensable de ne pas prendre les médicaments qu’il vous a prescrits. Ils vont avoir un effet spécifique sur la blessure et favoriser la guérison.

Pour les hommes et les femmes qui auraient des doutes, posez-lui toutes les questions que vous avez, concernant chaque médicament. Vous verrez qu’ils ont tous un rôle précis à jouer.

La prise de ces médicaments ne doit pas être faite n’importe quand. En raison d’une efficacité précise à un moment donné, vous devrez prendre les médicaments environ 30 minutes avant de vous coucher et de vous endormir.

Pourquoi ce laps de temps est-il primordial ?

  • Vous allez ressentir les effets ce qui va vous permettre de trouver la position qu’il vous convient pour ne pas souffrir tout au long de la nuit et vous retourner dans tous les sens.
  • Ces médicaments vont également agir sur le processus d’endormissement. Ils vont vous aider à trouver le sommeil. En parallèle de ces médicaments, on vous déconseille l’utilisation d’un écran comme la télévision, le smartphone, l’ordinateur ou la tablette, ce sont des éléments qui vont vous empêcher de dormir et si votre cerveau est éveillé, vous n’arriverez pas à dormir et les médicaments n’agiront pas comme il le faudrait.
  • Chaque antibiotique que le médecin vous a prescrit pourra être pris avec de la nourriture, comme un fruit ou des céréales. Il est important de bien les prendre ensemble, afin d’éviter de terribles douleurs. L’estomac sera sensible notamment pour les personnes qui vont souffrir d’irritation gastrique.
  • En revanche, aucun médicament ne sera pris avec de l’alcool ou une boisson alcoolisée comme la bière. C’est le meilleur moyen d’annuler les effets, tout comme il peut y avoir une augmentation subite de la concentration médicamenteuse ce qui peut conduire à de graves problèmes de santé, voire à la mort.

On en profite pour parler d’un point peu évoqué jusqu’à présent : les patients qui ont subi une chirurgie de l’épaule peuvent recevoir, sur ordonnance, la prise de stupéfiants. Leur dosage est contrôlé. Ces éléments sont là pour l’aider à surmonter la douleur qu’il ressent.

La prise de stupéfiants conseillée par le médecin peut aller jusqu’à 2 semaines.

La nuit commence durant la journée

Vous devrez rester calme durant la journée. On évite de trop bouger le bras où l’épaule a été opérée. Les médecins vont vous imposer le port de l’écharpe qui permet d’immobiliser l’épaule et d’éviter tous les effets liés à la gravité.

Le bras devra être bien enveloppé pour ne pas qu’il bouge au cours de la journée. Votre épaule ne sera pas sollicitée et vous pourrez vous coucher en toute délicatesse. Plus le bras bougera au cours de la journée, plus vous aurez un gonflement, et donc une douleur aiguë qui peut vous empêcher, littéralement, de dormir…

La nuit, le calvaire pour les patients atteints d’une chirurgie de l’épaule ?

Les patients comme ceux qui ont subi une fracture de l’humérus ne le savent que trop bien : il n’est pas facile de trouver la bonne position quand on vient d’être opéré et que l’on veut dormir ! Dans ces moments-là, il faut opter pour une écharpe qui puisse vous maintenir correctement l’épaule. Celle-ci sera stable.

Trouver la position qu’il faut pour dormir va être un parcours de combattant. Il est préconisé, selon plusieurs experts de la chirurgie de l’épaule, d’opter pour une position qui pourra très bien respecter la chirurgie de l’épaule. Moins il y aura de pression sur l’épaule, mieux cela sera ! La position allongée est donc fortement recommandée.

La posture que l’on va vous conseiller est d’être totalement allongé sur le dos, à plat. On évitera l’utilisation de l’oreiller.

Il n’est pas impossible, en fonction des cas, de devoir opter pour une position à semi-allongée pour bien dormir. Nous en sommes conscients : le sommeil est de moins bonne qualité, mais c’est le prix à payer pour retrouver l’usage de votre épaule le plus rapidement possible !

Lorsque vous dormirez avec votre oreiller, pour conserver une bonne posture « naturelle » de l’épaule, le bras devra être surélevé. Le sang continue de bien circuler et les articulations seront bien positionnées. Ce sont des éléments importants pour encourager la guérison.

Dormir avec une fracture de l’humérus ou une autre douleur de l’épaule est loin d’être une tâche facile, on en convient. Si vous êtes du genre à beaucoup bouger au cours de la nuit, dans ce cas, optez pour la construction d’un « mur » ou d’une barrière pour vous empêcher de vous retourner et de ne pas avoir mal au cours de la nuit.

Marion Therme

Marion, 32 ans, journaliste déco/maison. Diplômée d'un mastère spécialisé Journalisme à Lyon, elle a aussi étudiée la titraille dans un monastère Shaolin pendant 2 ans. Elle aime la déco, le cinéma et la raclette.