Comment plier un matelas gonflable ?

Il y a plusieurs sortes de matelas gonflables, du petit matelas de piscine au gros matelas d’appoint pour dormir en passant par celui du camping. Le gonfler, peut être assez facile, mais qu’en est-il du pliage ?

Le matelas de piscine

On ne le plie pas tous les jours, bien sûr, on peut le stocker gonflé pendant la période d’utilisation. Il ne finit pas toujours la saison, mais quelques uns sont assez résistants pour être utilisés deux années de suite.
Pour le plier, il faut attendre qu’il sèche complètement. Si on l’a gonflé avec la bouche, il y a très certainement de la buée qui s’est formée à l’intérieur du matelas. Il est nécessaire de le lasser au soleil encore gonflé mais capuchon au niveau de l’entrée de l’air ouvert. S’il y a une soupape de sécurité, insérer un cure dent en plume ou en bois à l’intérieur pour ouvrir le clapet.
Une fois sec, on peut le rouler serré sur lui-même pour expulser le maximum d’air, avant de le ranger dans une boite, un sac ou entouré d’une ficelle et le stocker dans un lieu sec.
Il y a une autre solution pour le vider de son air. Les gonfleurs sont de plus en plus dotés de 2 trous d’air, un pour gonfler et un pour dégonfler. L’un absorbe l’air à l’extérieur pour l’envoyer à l’intérieur du matelas, l’autre fait le contraire.

Vous cherchez un martelas gonflable ? Ce comparatif pour vous aider à choisir.

Le matelas d’appoint

Si l’on prend comme exemple le matelas Raviday Intex aux mesures H/ L/ l : 51/203/152 cm. Il est doté d’un gonfleur intégré électrique qui sert aussi de dégonfleur. En 4 minutes il est prêt à l’emploi. Il lui faut juste un tout petit peu plus de temps pour se dégonfler. Ensuite pour le plier, c’est simple, on commence par ramener la couture de la tête à celle des pieds, puis plier encore une fois dans ce sens avant de rabattre en trois la partie finale dans la sens de la largeur. Nous obtenons la grandeur exacte du sac. Cette action de pliage doit être effectuée avec beaucoup de précautions sans jamais appuyer trop fort sur les soudures du matelas. Si le matelas est assez plat pour entrer dans le sac, glissez-le à l’intérieur, sinon, appuyez encore pour vider un maximum d’air avant de le ranger dans son sac.

Si le matelas n’est pas doté d’un gonfleur dégonfleur intégré, il faut utiliser un gonfleur à pied ou une pompe à bras. C’est assez long et fatigant à gonfler, mais on y arrive. Pour le dégonfler, ,il suffit d’ouvrir le capuchon de la valve et d’appuyer dessus si elle possède une sécurité. Le mieux étant d’utiliser le gonfleur avec l’option dégonfleur, il ne reste qu’à pomper comme lors du gonflage mais pour l’effet inverse. On peut aussi adapter un embout à celui du tuyau de l’aspirateur et l’utiliser pour aspirer l’air restant. Il ne reste qu’à plier le matelas gonflable en le roulant sur lui-même ou en le pliant.

Le matelas de camping

Le camping c’est l’évasion, mais sans matelas, c’est courbatures et humidité assurées. Ces matelas ne sont pas électriques, contrairement à ceux d’appoint pour la maison. Il faut les gonfler à la main ou au pied.

Queshua a inventé une valve révolutionnaire. Elle permet d’absorber l’air ambiant en même temps que l’on gonfle le matelas avec une pompe, pour un gonflage beaucoup plus rapide qu’à la pompe seule. Il se nomme Airseconds, il existe en 70, 120 et 140 cm. Il se dégonfle rapidement grâce à la valve qu’il faut tourner. Pour le plier, c’est très simple, comme les coutures, soudures ont été renforcées, il est moins fragile que beaucoup d’autres. Une fois bien vide de son air, il suffit de le plier en deux dans le sens de la largeur puis de le rouler sur lui-même et le maintenir ainsi grâce à une sangle. Il prendra la place de l’ancien matelas non gonflable sur les sacs à dos des aventuriers et grands randonneurs.

Un simple matelas à l’ancienne suffit, un simple une place, dans lequel on souffle si l’on n’a pas de gonfleur. Comme pour le matelas de piscine, on doit souffler dans la valve pour le gonfler en pinçant un peu avec les dents pour ouvrir un clapet. Pour le dégonfler, il dispose quelquefois d’une valve plus large à dévisser, ou pas. Dans ce second cas, il est parfois nécessaire d’insérer un petit bout de bois dans la valve pour aider l’air à sortir. Ensuite, une fois vidé de tout l’air, on le roule depuis l’opposé de la valve, le plus serré possible. On arrive ainsi à enlever un maximum d’air, on doit alors reboucher la valve pour que le matelas ne se regonfle pas, et on le plie alors convenablement selon les conseils d’utilisation. Chaque matelas à sa façon type de se plier selon sa fabrication pour préserver les soudures et permettre d’utiliser longtemps un matelas de camping.

Lire aussi : Comment réparer un matelas gonflable ?

Pour conserver longtemps un matelas gonflable

Lorsque l’on déplie pour la première fois un matelas gonflable il est tout collé, il n’y a pas un souffle d’air dedans. Il sort assez facilement de la boîte ou du sac. Par contre, dès sa première utilisation, on peut constater que s’il est assez simple de le plier comme on l’a trouvé, il ne rentre plus aussi aisément dans son contenant d’origine. C’est normal puisqu’il y a obligatoirement un peu d’air à l’intérieur et qu’il n’est plus collé sur lui-même.

Il est donc évident que l’on doit forcer pour l’insérer dans son emballage avant de le stocker ou l’emmener avec soi. A force on peut l’abîmer et vous connaissez les conséquences, le matelas se dégonfle quand on veut le réutiliser. Une soudure a lâché.

Pour éviter ce problème et garder le matelas le plus longtemps possible, il est conseillé de le stocker à plat, déplié et vidé de son air. On préserve ainsi les soudures et la qualité du velours ou autre matériau du matelas gonflable quel qu’il soit.

En revenant de bivouac, il est aussi nécessaire de le faire sécher et le conserver déplié pour éviter les moisissures, le mieux est de le poser à cheval sur des fils étend-linge dans le garage.

Comment plier un matelas gonflable ?
4.3 (86.5%) 40 votes