Comment dormir quand quelqu’un ronfle ?

Il arrive que des personnes ronflent (et parlent) pendant leur sommeil. Selon les partenaires, la situation est plus ou moins problématique. C’est souvent le cas pour les personnes qui ont le sommeil léger.

Le ronflement n’est pas quelque chose qui se contrôle facilement. Surtout, que dans 90% des cas, il suffit d’une légère tape ou d’un petit geste sur le ronfleur pour que celui-ci se mette à stopper son ronflement (avec quelques grommellements bien sentis au passage).

Faire cesser le ronflement d’une personne est presque impossible. Bien qu’il existe des solutions pour y parvenir, nous allons nous concentrer sur le partenaire qui « subit » les ronflements à longueur de journée. Les méthodes pour apprendre à vivre avec sont assez diversifiées. D’ailleurs, on notera qu’il est fort possible que certaines solutions aient déjà été essayées par vous et n’aient pas fonctionné. Mais les avez-vous toutes essayées ?

Solution numéro 1 : les boules quies

C’est certainement la première solution qui vient le plus dans l’esprit des personnes quand elles apprennent qu’elles dorment avec une personne qui ronfle. Le principe de cet accessoire est de ne plus entendre le moindre bruit environnant qui se trouve autour. Comme vous pouvez vous en douter, il s’agit aussi bien des ronflements que des autres bruits. Et c’est bien là le principal problème : certaines personnes vont déclarer ne plus entendre leur réveil. Dans ce cas, c’est plus compliqué… Néanmoins, c’est une méthode qui fonctionne fréquemment.

Les boules quies sont disponibles sous différentes formes. On va les retrouver en plastique, en mousse ou en caoutchouc. Comment savoir quelle matière vous convient le plus ? En prenant le temps de les essayer. Les oreilles de chaque personne sont différentes. On évoque notamment la sensibilité qui n’est pas du tout la même d’une personne à une autre. Le choix de la matière se fera en fonction de ce critère et du confort pendant la nuit.

Certaines boules quies peuvent durer plusieurs nuits parce qu’elles sont réutilisables. Ce n’est pas le cas de tous les modèles. Assurez-vous bien de prendre les boules quies qui peuvent être utilisées à plusieurs reprises. Pour ne pas être malade ou avoir une otite, il faut bien s’assurer de les nettoyer comme c’est indiqué sur le mode d’emploi. Cela vous épargnera bien des infections dans l’oreille.

Les boules quies ne se mettent pas trop profondément dans les oreilles. Sinon, vous pourrez ressentir des sensations désagréables à cause de l’oreille interne qui serait mal utilisée. En revanche, il ne faut pas s’inquiéter si vous entendez encore le ronflement de la personne, c’est la réduction de bruit qui fait son travail. Avec le temps, votre cerveau n’y accordera plus d’attention.

Solution numéro 2 : le bruit blanc

Avez-vous déjà entendu parler du bruit blanc ? C’est tout simplement un bruit neutre. Souvent, les musiques de relaxation pour dormir sont ce type de sons. Ils sont répétitifs et vont continuer dans le temps. Cela permet au cerveau de se concentrer dessus pour se focaliser pleinement dessus. Ainsi, vous n’aurez pas cette sensation d’entendre les ronflements de votre partenaire, loin de là.

Le bruit blanc peut être créé par différentes sources sonores. On va retrouver le ventilateur. C’est un bruit courant que l’on entend souvent en été. La sonorité ne varie pas et peut aider le cerveau à se détendre en étant focalisé dessus.

Une autre source sonore sera le conditionneur d’air qui émet un bruit régulier ou encore le poste de télévision, la pompe d’un aquarium… Toutes les idées sont bonnes. Le plus important est de trouver le bruit qui vous permettra de vous relâcher pleinement et de profiter au mieux de votre nuit de sommeil.

Si vous ne souhaitez pas utiliser de tels appareils, alors sachez qu’il existe les générateurs de bruits blancs. Ceux-ci sont très intéressants. Ils s’écoutent via des haut-parleurs intégrés ou des écouteurs que vous placerez directement dans l’oreille. Une bonne idée pour ne pas déranger votre partenaire qui dort paisiblement.

Peu importe le type de bruit que vous choisissez, on vous précisera que tout se jouera sur l’intensité sonore. Il faut qu’il soit suffisamment fort sans pour autant déranger le partenaire et tenir votre cerveau éveillé. C’est un réglage qu’il convient de faire régulièrement.

Solution numéro 3 : dormir sur le ventre

Cette solution est à préconiser pour les ronfleurs. Il faut leur suggérer de dormir sur le ventre. En effet, lorsqu’elle se situe sur le dos, la langue va se reposer sur l’arrière du palais. Ainsi, le passage de l’air est plus compliqué et le bruit sera créé par ce phénomène. La personne qui dort sur le dos ne fera qu’amplifier le son du ronflement. C’est pourquoi il faut être particulièrement méticuleux à ce sujet.

Le ronfleur va devoir s’habituer à dormir sur le ventre ou sur le côté. Ce n’est pas toujours évident, surtout que pendant la nuit cette personne peut très bien, instinctivement, revenir sur le dos ! Comment faire pour l’en empêcher ? En réalisant une belle astuce de grand-mère qui a fait ses preuves dans le passé : coudre une balle de tennis dans le dos du pyjama… On vous garantit vraiment son efficacité !

Solution numéro 4 : prendre rendez-vous chez le médecin

Le ronflement peut cacher d’autres symptômes que le problème du passage de l’air. Les causes que l’on retrouve fréquemment sont le blocage des voies nasales, de certaines allergies qui peuvent provoquer des bouchons dans les voies nasales ou dans la gorge, ou l’apnée du sommeil. Cette dernière est relativement fréquente et peut se soigner très facilement. L’apnée du sommeil n’est pas à négliger puisque c’est une cause qui peut provoquer de graves troubles respiratoires pour la personne. Il est déjà arrivé que des personnes s’arrêtent de respirer pendant la nuit. Et dans ce cas, c’est très problématique…

Fort heureusement, les progrès médicaux sont très puissants et ont permis de trouver des remèdes efficaces pour lutter contre cela. Dans le cas d’un doute, le médecin sera là pour vous aider à l’éliminer, soit parce que les symptômes présentés n’y ressemblent pas ou par le biais de plusieurs contrôles effectués pour avoir des données plus précises à ce sujet.

Comment dormir quand quelqu’un ronfle ?
4.5 (89.66%) 29 votes