Comment savoir si on fait de l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est un phénomène qui a souvent lieu. Il est malheureusement sous-diagnostiqué. Des professionnels estiment qu’un français sur six n’est pas diagnostiqué en tant que apnéique. C’est un constat flagrant et important à prendre en compte.

Malheureusement, dans la grande majorité des cas, ce phénomène n’est pas facile à analyser, surtout quand la personne vit toute seule. Elle n’a pas de compagnon ou de compagne qui soit prête à vous accompagner dans votre analyse de sommeil.

Dans cet article, nous allons vous partager quelques informations qui vont vous permettre de vous analyser et d’avoir des éléments de réponse. La réalisation de son propre diagnostic n’est pas évidente et ne se fait pas n’importe comment.

La définition de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil consiste à être en apnée au cours de son sommeil. L’apnée du sommeil est très fréquente puisqu’il y a 2% des femmes et 4% des hommes qui seraient concernés par ce phénomène.

On peut qualifier une apnée à partir du moment où une personne va faire un arrêt respiratoire pendant plus de 10 secondes au cours de la nuit. On qualifie l’apnée du sommeil dès lors où une personne se met à réaliser plus de 5 apnées par heure de sommeil.

Lorsqu’une personne dort, elle ne doit faire aucun effort pour contrôler sa respiration, bien au contraire. Il s’agit tout simplement d’observer comment réagit le corps et d’agir en conséquence.

Les résultats de l’apnée du sommeil sont nombreux et peuvent conduire à des problèmes d’humeur ou des fatigues excessives. La respiration est perturbée, ce qui peut engendrer des problèmes de santé, parfois plus importants.

Une personne qui souffre de l’apnée du sommeil va être fortement perturbée dans son sommeil. Celle qui se réveille au cours de la nuit même inconsciemment peut engendrer, très souvent, des cycles incomplets et non réparateur.

L’apnée étant l’arrêt de la respiration, la conséquence directe sera le gain de muscles qui va avoir lieu. Le corps va se réveiller pour « réagir » face à cet arrêt respiratoire qui a eu lieu.

Fort heureusement (et malheureusement), ces phénomènes ne sont pas perceptibles par la personne qui souffre d’apnée du sommeil. En effet, elle va vite se rendormir, ce qui prouve à quel point c’est perturbant. Elle ne se souvient de rien. Le pire : elle n’a pas la sensation d’avoir passé une mauvaise nuit, mais aura une humeur moyenne au cours de la journée…

Quand la personne a été diagnostiquée, elle va suivre un traitement. Celui-ci fonctionne très bien et les résultats que l’on remarque à l’heure actuelle sont très bons. Les scientifiques et spécialistes de la question sont satisfaits. Plusieurs méthodes sont disponibles. Le médecin qui vous suit vous permettra d’en savoir plus à ce sujet.

Comment s’analyser et découvrir si on fait de l’apnée du sommeil ?

Cette phase n’est pas évidente à réaliser. Le diagnostic de l’apnée du sommeil n’est pas facile à mener quand la personne vit toute seule. Les conséquences sont à analyser au cours de la journée qui a suivi la nuit.

Les personnes qui souffrent d’une apnée du sommeil vont ressentir de l’asthénie matinale. Il s’agit d’une sorte d’épuisement qui intervient dès le réveil. Dans la majorité des cas, cette asthénie matinale s’accompagne de maux de tête.

L’autre indication pouvant conduire à ce phénomène d’apnée du sommeil est la somnolence qui a lieu au cours de la journée. On peut aussi noter plusieurs éléments différents comme le trouble de la concentration ou encore des troubles de la mémoire. Cela peut être fâcheux dans le contexte professionnel.

La dépression est un autre facteur non négligeable. Il peut résulter de l’apnée du sommeil. On peut avoir la sensation d’un sommeil non réparateur. Dans ce cas, la personne n’aura pas la sensation d’un sommeil complet. C’est un cas fréquent.

La baisse de la libido ou encore l’impuissance sexuelle (notamment chez les hommes) est le résultat d’une apnée du sommeil.

Les deux derniers symptômes qui peuvent laisser penser à l’apnée du sommeil sont les sueurs nocturnes et la nycturie.

Les personnes qui ont des doutes, car elles se retrouvent dans certaines de ces situations vont naturellement s’interroger. Il ne faut pas attendre trop longtemps, puisque la santé est en jeu. Pour la préserver, on ne peut que vous suggérer de voir un médecin pour en parler. Il va vous diagnostiquer avec certitude si oui ou non, vous êtes sujets à l’apnée du sommeil.

Mener une analyse à l’aide de son conjoint(e)

Comme nous l’avons dit plus haut, ce n’est pas évident de s’analyser tout seul. Le conjoint, pour ceux qui dorment avec, peut être une grande aide. Généralement, il va vous indiquer quelques symptômes plus ou moins agréables à entendre, surtout au réveil.

Les ronflements bruyants sont le premier élément qui est audible. Parfois, le ronflement peut être très bruyant, au point d’avoir le sentiment que le conjoint dort avec un camion bruyant (supérieur à 100dB).

Le ronflement sera une grande aide pour le conjoint : il va se rendre compte qu’il marque des pauses dans le ronflement. Dans ce cas, on se retrouve avec une pause d’environ dix secondes avant de reprendre.

Le conjoint peut noter un changement régulier de position au sein du lit conjugal ou noter des réveils nocturnes (même si la personne concernée ne s’en rend pas forcément compte).

Il est important de signifier une chose : pour les qualifier d’apnées de sommeil, il faut que ce soit des symptômes qui se réalisent régulièrement, et non pas une seule fois. Dans ce cas, le conjoint peut, s’il le souhaite, noter tous les symptômes et mener un petit carnet pour tout répertorier et montrer l’évolution, notamment avec le médecin. Ce sont de précieuses informations qu’il ne faut pas négliger pour poser le bon diagnostic.

En guise de conclusion…

L’apnée du sommeil n’est pas à prendre à la légère. Plusieurs symptômes existent… même s’ils peuvent correspondre à d’autres pathologies (une personne qui souffre de dépression ne fait pas systématiquement de l’apnée du sommeil).

La consultation d’un médecin généraliste sera un véritable plus qui pourra vous aiguiller dans votre démarche.