Combien de temps peut-on vivre sans dormir ?

Le sommeil, c’est sacré. C’est une phrase que tous les humains devraient se dire, au moins une fois, chaque jour.

Bien sûr, il existe des personnes qui vont tenter des records, notamment de celui qui passe le plus d’heures et de jours sans dormir. D’ailleurs, connaissez-vous le record actuel ? Le maximum qu’un humain a pu faire, à savoir passer du temps sans dormir, est de 11 jours et 25 minutes. C’est un chiffre monstrueux qui n’a pas été atteint en utilisant des médicaments ou des comprimés qui aident à nous tenir éveillés.

Ce record est détenu par Randy Gardner, qui était lycéen à San Diego dans le pays de l’Oncle Sam. Heureusement pour lui, cette absence de sommeil n’a pas eu de conséquences… Pourtant, le sommeil est indispensable à tout être humain. Sans sommeil, c’est comme si vous empêchiez votre corps de manger et de boire. Vous le priverez d’une fonction vitale et essentielle à sa survie.

Des études sur des rats démontrent l’importance du sommeil

Les chercheurs sont nombreux à réaliser des études pour comprendre quelle est l’importance du sommeil sur l’humain.

Une étude menée par l’Université de Chicago a mis sur une plateforme différents rats autour de l’eau. Ces animaux ont une peur bleue de l’eau, ce qui explique ce choix.

Les rats étaient sur des disques au coeur de la plate-forme, ainsi dès qu’ils s’endormaient, les disques étaient actifs pour permettre aux rats de se réveiller.

Les résultats sont sans appel. Les animaux ont fini par perdre du poids, développer des ulcères et le pelage s’est abîmé. Au bout de trois semaines sans dormir, tous les rats de l’expérience sont morts. Cette durée est plus rapide que si l’animal manquait de nourriture…

Il ne s’agit que d’une expérience menée sur les rats. Il n’est pas possible de mener ce genre d’expérience sur les hommes, bien au contraire. Ce serait inconscient.

Une maladie liée à l’insomnie existe

Pour mieux comprendre l’impact du sommeil, il faut se tourner vers une maladie : l’insomnie fatale familiale. C’est une maladie rare qui ne toucherait, à l’heure actuelle, que 100 personnes dans le monde. Elle empêche les patients de dormir, ou réduit de manière conséquente leur temps de sommeil. Cette maladie est incurable aujourd’hui, aucun traitement n’existe.

Les symptômes que les patients vont développer sont multiples :

  • hypertension artérielle,
  • problèmes dans le système urinaire,
  • problèmes dans le système génital,
  • déficiences des sens et développement de troubles moteurs et de troubles cognitifs…

D’autres éléments pathologiques ont été recensés. Ces patients finissent par mourir, généralement entre 1 an et 1 an et demi après avoir décelé cette maladie… La mort est inévitable et ne peut pas être lutée, pas encore.

Être privé de sommeil peut avoir de lourdes conséquences (mais n’amène pas à la mort)

L’insomnie fatale familiale est un cas extrême. À l’heure actuelle, aucun décès d’une personne humaine n’a été lié à un manque de sommeil. En revanche, il y a bien des conséquences.

Les risques qu’un individu encourt à ne pas dormir suffisamment sont nombreux. Ils seront à la fois physiques, mais également mentaux. Quand la personne ne dort pas pendant 24 heures, les capacités physiques et mentales de celle-ci commencent à montrer des signaux anormaux. Il faut les écouter.

Au fur et à mesure qu’il y aura de la privation de sommeil, les signaux vont finir par être plus importants.

Quels sont les symptômes d’un manque de sommeil important ?

Les personnes qui ne dorment pas assez vont développer des symptômes très caractéristiques de la privation de sommeil. Vous les connaissez sûrement.

On va retrouver l’irritabilité. La personne n’est jamais contente, peu agréable et critique constamment. Les médecins indiquent que les personnes qui changent rapidement d’état, à savoir l’euphorie et la dépression, sont souvent en manque de sommeil.

Les paroles deviennent moins cohérentes, la logique perd son sens, les hallucinations deviennent plus nombreuses… Parfois, cela peut aller encore plus loin, comme le picotement des yeux, les yeux rouges, les cernes qui forment de grosses poches, la difficulté à se souvenir d’événements qui ont eu lieu récemment…

À partir du moment où la personne a du mal à se souvenir d’où elle est, le temps qu’il est, le jour que l’on est, c’est qu’il y a un manque de sommeil plus ou moins important.

La privation de sommeil peut être grave au travail. Les individus font des erreurs inhabituelles et les tâches quotidiennes ne sont pas réalisées « comme d’habitude ».

Dans certains métiers, ce peut être un grave problème. On pense en premier aux médecins et aux internes qui travaillent de nuit. Ils sont souvent fatigués. Leurs chefs de service témoignent la même chose : la prise de décision au matin, après une nuit de travail, est souvent ralentie, voire difficile à prendre.

Des conséquences physiques sont répertoriées suite à l’absence de sommeil

La pression artérielle de votre organisme est revue à la baisse. Le sommeil aide à maintenir un niveau de pression artérielle homogène. C’est grâce à lui que le rythme cardiaque peut se réguler de façon homogène et cohérente.

Avec un manque de sommeil, l’individu s’expose à des maladies cardiovasculaires.

Est-ce que la prise de poids peut être liée à un manque de sommeil ?

La réponse est oui. Les hormones n’arrivent pas à être gérées correctement. Le corps subit des modifications qui sont importantes voire trop violentes pour lui. Ainsi, les hormones vont compenser d’une manière ou d’une autre.

La prise de poids est liée à l’augmentation de l’appétit. Le glucose stocké dans l’organisme va être consommé en raison d’un manque de sommeil. Ainsi, le corps va avoir faim. Pour avoir la certitude de conserver sa ligne corporelle, il est essentiel de dormir, même quand on est enfant.

Le manque de sommeil va également jouer sur les défenses immunitaires de votre organisme. Il a été démontré que l’absence d’une nuit de sommeil peut augmenter le taux de cortisol. L’organisme sera désorienté et les défenses immunitaires vont chuter. Ainsi, les infections et autres cellules malades que nous combattons chaque jour n’auront plus d’adversaire. Elles vont remporter les batailles et augmenter le risque que vous soyez malade.

Le sommeil est sacré

C’est une phrase qu’il ne faut pas oublier. Chaque jour, vous devrez vous dire cette phrase.

Il ne sert à rien de lutter contre le sommeil. Ne cherchez pas à battre le record du temps passé sans dormir, c’est votre santé qui est en jeu.

Avec un nombre d’heures suffisant, vous allez avoir une meilleure mémoire, une meilleure défense immunitaire, des émotions plus réalistes, une créativité supplémentaire… Vous serez en meilleur état de santé, tout simplement. Et ce n’est pas compliqué de l’être : il suffit de dormir, selon les médecins, un minimum de 7 heures par nuit.

Amelie Lens

Diplômée d'un Master en Journalisme à Lyon. Journaliste maison et décoratrice d'intérieur depuis son enfance, elle est joviale et maniaque du bien-faire. Mais avant tout : adoratrice du la mayonnaise !