Nicolas Serannes 3 novembre 2022 5

4 points indispensables à connaître sur votre morphologie pour choisir votre matelas

Choisir un matelas peut paraître anodin. Pourtant, l’on passe un tiers de notre vie à dormir… Alors, autant le faire dans les meilleures conditions ? Trop de personnes ne prennent pas le temps de choisir une literie de qualité ce qui, à terme, peut aggraver des problèmes de santé préexistants, voire en créer de nouveau !

Voici nos recommandations pour choisir un matelas parfaitement adapté à vos besoins.

Un matelas peut-il soulager ?

Un bon matelas, adapté au corps du dormeur va pouvoir résoudre un certain nombre de petits soucis de santé. Il ne remplacera jamais une consultation chez un médecin ou un traitement de fond. En revanche, s’il est parfaitement approprié, il pourra apporter une relaxation totale des tensions, notamment musculaires et articulaires, et ce, pendant toute la durée de la nuit.

Voici 4 points indispensables à prendre en compte au moment du choix de votre matelas.

morphologie du corps et choix d'un matelas

La morphologie du corps

Vous choisissez vos chaussures en fonction de la morphologie de votre pied, n’est-ce pas ? Il en va de même pour le matelas. Réfléchissez en particulier à celle de votre dos.

Pour déterminer le type de morphologie de votre dos, la première chose à faire est de se coucher au sol, bien à plat, jambes détendues. Glissez vos doigts entre le bas du dos et le plancher : si vous pouvez glisser plus de 2 doigts, vous avez une courbure du dos plutôt prononcée.

Répétez l’exercice couché sur le côté : Idéalement on peut prendre une photo ou se regarder dans le miroir. La courbure sera immédiatement visible. Elle est généralement d’autant plus marquée chez les personnes très minces.

Il est important que le matelas épouse cette courbure et la soutienne. Plus elle est prononcée, plus le matelas devra offrir un accueil moelleux qui l’épousera. Si elle est moins dessinée, le matelas doit permettre de garder la rectitude de l’alignement du dos.

La souplesse

On parle de souplesse ligamentaire ainsi que de souplesse musculaire et articulaire.

souplesse et morphologieLa souplesse ligamentaire ne se travaille pas, elle est génétique. Disposez-vous d’une bonne souplesse ligamentaire ? Pour le savoir, le test le plus simple est de placer sa main à angle droit avec le poignet et d’essayer de faire rentrer le pouce en contact avec le bras (l’exercice est à reproduire avec l’autre main). Un autre test à faire chez vous : debout, on se penche pour toucher le plancher, voire poser les mains au sol, sans plier les genoux.

Si vous passez ces tests haut la main, vous êtes peut-être hyperlaxe ? Dans ce cas, mieux vaut consulter un spécialiste. Le matelas doit impérativement être choisi soigneusement pour s’adapter à vous !

La souplesse musculaire et articulaire est amoindrie chez les personnes souffrant d’arthrose notamment. Si vous perdez de la mobilité du dos ou avez du mal à pivoter le buste, il peut y avoir raideur, douleur ou blocage.

Mieux vaut d’abord consulter car ces problèmes peuvent être résolus en partie en mettant en place une routine d’exercices.

Dans tous les cas, votre matelas doit soulager vos articulations pendant le sommeil en fonction de votre degré de souplesse.

Tenir compte de vos douleurs

Si vous souffrez de douleurs persistantes ou cycliques, il est possible de compléter le rôle du matelas pendant ces périodes de crise pour permettre à votre corps de se reposer.

L’on peut par exemple ajouter un boudin (une serviette ou un drap roulé) au niveau de la taille pour combler le creux entre la colonne et le matelas par exemple.

Des oreillers entre les genoux ou les chevilles seront particulièrement pratiques pour les femmes enceintes pour garder les jambes parallèles.

Dans ces cas, le matelas seul, même adapté, ne suffit pas.

Attention c’est un business !

Méfiez-vous des termes médicaux utilisés comme outils marketing tel “scientifiquement prouvé” qui ne s’appuie généralement sur rien. Aucune étude ne montre la qualité universelle d’un matelas : il faut trouver le matelas qui va convenir au dormeur. Certaines personnes ont des douleurs, des insomnies, etc.

Enfin, si vos douleurs du dos se réveillent uniquement la nuit, mieux vaut en parler à un médecin pour un examen professionnel. Le matelas peut être en cause, mais il peut s’agir d’un autre type de pathologie.

Le rapport taille/poids dans le choix du matelas

Le rapport taille/poids n’est pas une science exacte mais il permet d’avoir une première approche de l’indice de fermeté idéal. La règle générale veut que plus on est grand et costaud, plus il est nécessaire de se tourner vers un matelas ferme.

Bon à savoir
Bon à savoir

En parallèle, votre position de couchage a aussi son importance en termes d’accueil du matelas : si vous dormez sur le dos ou sur le côté, le matelas devra être enveloppant. Si en revanche vous dormez sur le ventre, il vous faudra un accueil plus tonique pour limiter la cambrure et les tensions.

*Tousaulit est soutenu par les lecteurs. Afin de garder notre indépendance, certains liens présents dans nos comparatifs et tests sont affiliés et peuvent nous rémunérer.